🦒Identifier et exprimer les sentiments.

Unknown 9782707144546_h430
Bilan lecture Chapitre 4     Identifier et exprimer les sentiments.

Dans ce chapitre  l’auteur vous invite Ă  exprimer ce que l’on ressent.

A redécouvrir les sentiments qui nous habitent et les besoins liés à ces sentiments qui nous poussent à agir.

Voici  quelques retours sur l’essentiel Ă  retenir.

A quoi le psychanalyste Rollo May, citĂ© par Marchal,  fait-il rĂ©fĂ©rence lorsqu’il oppose la « symphonie » Ă  « l’appel du clairon »?

Le psychanalyste Rollo May fait rĂ©fĂ©rence Ă  « nos sentiments » qui pour beaucoup d’entre nous, sont parfois aussi limitĂ©s  que les notes de l’appel de clairon,  alors qu’il existe autant de nuances de sentiments, des moments forts et passionnĂ©s ou dĂ©licats et sensibles que les diffĂ©rents mouvements d’une symphonie. Il nous invite Ă  explorer nos sentiments et apprendre Ă  bien nommer ses sentiments .

 « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde » Albert Camus

Nommer nos sentiments  c’est comprendre  le mĂ©canisme de notre comportement  et Ă©viter le coĂ»t Ă©levĂ© des sentiments inexprimĂ©s.

Selon Marshall, que sont censĂ©s retirer les Ă©lĂšves de l’enseignement amĂ©ricain ?

Ce qui compte dans l’enseignement amĂ©ricain, selon Marshall, c’est « la bonne façon de penser » et de « donner le meilleur d’eux-mĂȘmes ». Les sentiments sont tout simplement nĂ©gligĂ©s.

Pourquoi les personnes exerçants certains métiers ont-elles encore plus de difficultés que les autres à identifier et à exprimer leurs sentiments ?

Selon Marshall, La difficultĂ© Ă  identifier et Ă  dire ce que l’on ressent est courante, notamment, parmi les avocats, ingĂ©nieurs, agents de police, chefs d’entreprise, militaires de carriĂšre et tous ceux qui exercent une profession dont la dĂ©ontologie n’encourage pas la manifestation des Ă©motions. 

Nous sommes d’avantage formĂ©s Ă  diriger notre attention sur les autres qu’Ă  ĂȘtre en contact avec nous mĂȘme.

Exprimer nos sentiments est un art qui s’apprend !

Quels problĂšmes pensez-vous qu’une femme risque-t-elle de rencontrer si elle « exprime ses sentiments »à son mari en lui disant : « j’ai le sentiment de vivre avec un mur » ?

Elle risque de voir son mari se figer, imiter alors parfaitement le mur, se caler dans son fauteuil, sans desserrer les mñchoires et sans bouger 😉

De telles reflexions conduisent souvent Ă  des prophĂ©ties qui s’accomplissent d’elles-mĂȘmes, en ceci qu’elles ont  pour effets de provoquer l’attitude mĂȘme qu’elles dĂ©peignent: un mari qui s’entend reprocher de se conduire comme un mur est blessĂ©, dĂ©couragĂ© et ne rĂ©agit pas, confirmant ainsi l’image de mur que sa femme se fait de lui.

Elle aura plus de chance de se faire entendre si elle disait plutĂŽt : quand je te vois assis devant la TV toute la journĂ©e, je me sens seule, j’ai besoin d’Ă©changer avec toi un moment et te sentir prĂšs de toi.

Nous avons tous à gagner en enrichissant notre vocabulaire affectif, non seulement en relations familiales mais aussi  dans nos rapports professionnels.

 Quels avantages avons-nous à exprimer nos sentiments ?

Il peut ĂȘtre profitable d’exprimer nos sentiments, en laissant davantage transparaĂźtre  notre cĂŽtĂ© humain, nous rentrons plus facilement en relation avec l’autre. Exprimer sa vulnĂ©rabilitĂ© peut aider Ă  rĂ©soudre des conflits et les situations s’amĂ©lioreront lorsque l’on laisse transparaitre notre cĂŽtĂ© humain dans nos relations.

Test 👉Vrai ou faux ?

Nous exprimons un sentiment chaque fois que nous commençons une phrase par « je sens… »ou « j’ai le sentiment… » Expliquez votre rĂ©ponse.

👉Faux ! 

A chaque fois que nous commençons une phrase par  » je sens… » ou « j’ai le sentiment… »  nous exprimons nos pensĂ©es plutĂŽt que nos sentiments. Ainsi dans une phrase comme :  » Je sens que je me suis fait avoir » , il serait  plus juste de remplacer le verbe sentir par le verbe  » penser ».

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, « avoir le sentiment… » , « sentir que » sont le plus souvent suivis de pensĂ©es, d’opinions, ou d’expressions mentales, plutĂŽt que de sentiments.

Pour dĂ©crire ce que nous-mĂȘmes  ressentons ou d’autres ressentent, nous employons le plus souvent le verbe « ĂȘtre », parfois la forme  » se sentir » , suivis d’un adjectif. Par exemple :  » Je me sens triste », ou « je suis triste », Je suis soulagé », « Je suis heureux » , ….

Si je me dis :  » je suis nul Ă  la guitare », je fais une description de ce je penses ĂȘtre concernant  mes compĂ©tence de guitariste sans exprimer mes sentiments.

Si je vais exprimer mes sentiments je pourrais dire : » je suis déçu de mes talents de guitariste » ou « je suis mécontent de la façon dont je joue »

Marshall nous propose d’identifier des Ă©motions prĂ©cises plutĂŽt que d’employer des expressions comme « je me sens bien  » ou  » je me sens mal » , voilĂ  pourquoi :

Parce que les mots désignant des émotions particuliÚres sont plus utiles pour exprimer les sentiments  que les mots vagues ou trop généraux.

Ainsi « Je me sens bien » peut vouloir dire « Je suis content, enthousiaste, soulagé » ou faire rĂ©fĂ©rence Ă  toute une gamme d’Ă©motions positives.

Des mots comme « bien » ou « mal » empĂȘchent notre interlocuteur de voir prĂ©cisĂ©ment ce que nous ressentons vraiment.

Pour aller plus loin :

  • Lire « Les mots sont des fenĂȘtres, ou bien ce sont des murs »
  • Suivre les exercices du Manuel de Communication NonViolente

 

Résumé Chapitre 4  Identifier et exprimer les sentiments 
La deuxiÚme composante de la CNV consiste à exprimer nos sentiments. En développant un vocabulaire affectif qui nous permet de décrire clairement et précisément nos émotions, nous pouvons établir plus facilement un lien avec les autres. Montrer notre vulnérabilité en exprimant nos sentiments peut contribuer à résoudre des conflits. Enfin, la CNV distingue les sentiments réels des mots décrivant des pensées, des jugements et des interprétations.

Et vous,

Qu’est-ce que vous avez retirĂ© de l’enseignement que vous avez reçu ?

Comment votre mĂ©tier vous permet d’exprimer vos sentiments ?

Vous est-il arrivé de rester sans bouger et quand dans quelle circonstances ?

Avez-vous parfois peur d’exprimer vos sentiments et pourquoi ?

Je réagis à cet article, je laisse un commentaire