Communication Non Violente


Unknown 9782707144546_h430
Bilan lecture Chapitre 4     Identifier et exprimer les sentiments.

 

1-A quoi Rollo May fait-il référence lorsqu’il oppose la « symphonie » à « l’appel du clairon »?

Le psychanalyste Rollo May fait référence à « nos sentiments » qui pour beaucoup d’entre nous, sont parfois aussi limités  que les notes de l’appel de clairon,  alors qu’il existe autant de nuances de sentiments, des moments forts et passionnés ou délicats et sensibles que les différents mouvements d’une symphonie.

2-Selon Marshall, que sont censés retirer les élèves de l’enseignement américain ?

Ce qui compte dans l’enseignement américain, selon Marshall, c’est « la bonne façon de penser » et de « donner le meilleur d’eux-mêmes ». Les sentiments sont tout simplement négligés.

3-Selon Marshall, pourquoi les personnes exerçants certains métiers ont-elles encore plus de difficultés que les autres à identifier et à exprimer leurs sentiments ?

La difficulté à identifier et à dire ce que l’on ressent est courante, notamment, d’après Marshall, parmi les avocats, ingénieurs, agents de police, chefs d’entreprise, militaires de carrière et tous ceux qui exercent une profession dont la déontologie n’encourage pas la manifestation des émotions. 

4-Quels problèmes une femme risque-t-elle de rencontrer si elle « exprime ses sentiments »à son mari en lui disant : « j’ai le sentiment de vivre avec un mur » ?

Elle risque de voir son mari se figer, imiter alors parfaitement le mur, se caler dans son fauteuil, sans desserrer les mâchoires et sans bouger 😉

De telles reflexions conduisent souvent à des prophéties qui s’accomplissent d’elles-mêmes, en ceci qu’elles ont  pour effets de provoquer l’attitude même qu’elles dépeignent: un mari qui s’entend reprocher de se conduire comme un mur est blessé, découragé et ne réagit pas, confirmant ainsi l’image de mur que sa femme se fait de lui.

 5- Quels avantages avons-nous à exprimer nos sentiments ?

Il peut être profitable d’exprimer nos sentiments, en laissant davantage transparaître  notre côté humain, nous rentrons plus facilement en relation avec l’autre. exprimer sa vulnérabilité peut aider à résoudre des conflits.

6- Vrai ou faux : nous exprimons un sentiment chaque fois que nous commençons une phrase par « je sens… »ou « j’ai le sentiment… » Expliquez votre réponse.

Faux ! 

A chaque fois que nous commençons une phrase par  » je sens… » ou « j’ai le sentiment… »  nous exprimons nos pensées plutôt que nos sentiments. Ainsi dans une phrase comme :  » Je sens que je me suis fait avoir » , il serait  plus juste de remplacer le verbe sentir par le verbe  » penser ».

En règle générale, « avoir le sentiment… » , « sentir que » sont le plus souvent suivis de pensées, d’opinions, ou d’expressions mentales, plutôt que de sentiments.

Pour décrire ce que nous-mêmes  ressentons ou d’autres ressentent, nous employons le plus souvent le verbe « être », parfois la forme  » se sentir » , suivis d’un adjectif. Par exemple :  » Je me sens triste »

7- Pourquoi Marshall nous propose-t-il d’identifier des émotions précises plutôt que d’employer des expressions comme « je me sens bien  » ou  » je me sens mal » ?

Les mots désignant des émotions particulières sont plus utiles pour exprimer les sentiments  que les mots vagues ou trop généraux.  Ainsi « Je me sens bien » peut vouloir dire « Je suis content, enthousiaste, soulagé » ou faire référence à toute une gamme d’émotions positives. Des mots comme « bien » ou « mal » empêchent notre interlocuteur de voir précisément ce que nous ressentons vraiment.

Ouvrages à lire pour aller plus loin ! Bonne découverte.

Et vous,

Qu’est-ce que vous avez retiré de l’enseignement que vous avez reçu ?

Comment votre métier vous permet d’exprimer vos sentiments ?

Vous est-il arrivé de rester sans bouger et quand dans quelle circonstances ?

Avez-vous parfois peur d’exprimer vos sentiments et pourquoi ?

Je réagis à cet article, je laisse un commentaire