🦒¬†Relions-nous √† nous-m√™mes avec bienveillance

R√©sum√© chapitre 9 –¬†Relions-nous √† nous-m√™mes avec bienveillance.
¬ę Devenant le changement qui nous souhaitons voir dans le monde ¬Ľ
Mahatma Gandi.
 
C’est peut-√™tre dans la mani√®re dont nous nous traitons ¬†nous-m√™mes que la CNV joue son r√īle le plus important. Lors ce que nous commettons des erreurs, nous pouvons utiliser le processus du deuil en CNV et du pardon pour apprendre √† grandir, au lieu de nous emprisonner dans les jugements moralisateurs envers nous-m√™mes. Si nous √©valuons notre comportement sous l’angle de nos besoins insatisfaits, ce n’est pas la honte, la culpabilit√©, la col√®re ou la d√©pression qui nous pousse au changement, mais l’authentique d√©sir de contribuer √† notre bien-√™tre et √† celui des autres.
Nous cultivons √©galement la compassion envers nous-m√™mes en faisant le choix conscient, chaque fois de notre vie, d’agir uniquement au service de nos propres besoins et valeurs plut√īt que par devoir, pour obtenir une r√©compense extrins√®que ou pour √©chapper √† la honte, √† la culpabilit√© et √† la sanction. En revoyant toutes les choses que nous nous obligeons √† faire sans la moindre joie et en traduisant les¬ę Je dois ¬Ľ en ¬ę je choisis de ¬Ľ, nous d√©couvrons davantage de jeu et d’int√©grit√© dans notre vie.

Je réagis à cet article, je laisse un commentaire